Table of Contents Table of Contents
Previous Page  133 / 266 Next Page
Information
Show Menu
Previous Page 133 / 266 Next Page
Page Background

Document de référence 2016

/

INGENICO GROUP

/

133

Comptes consolidés au 31 décembre 2016

5

5.2 État du résultat global consolidé

5.2

État du résultat global consolidé

(en milliers d’euros)

Notes

2016

2015

Résultat net attribuable aux actionnaires d’Ingenico Group SA

244 276

230 315

Écarts de conversion

(1)

(3 483)

23 572

Variations de valeur des instruments dérivés de couverture

(2)

9.c.

(407)

(393)

Variations de valeur des actifs financiers disponibles à la vente

(3)

(7 657)

7 697

Réévaluations du passif net au titre des prestations définies

6.c.

(7 801)

1 002

Impôts sur gains et pertes comptabilisés en autres éléments

du résultat global

3 934

(3 617)

TOTAL DES AUTRES ÉLÉMENTS DU RÉSULTAT GLOBAL

ATTRIBUABLES AUX ACTIONNAIRES D’INGENICO GROUP SA

(4)

(15 414)

28 261

Résultat net et autres éléments du résultat global attribuables

aux actionnaires d’Ingenico Group SA

228 862

258 576

Résultat net et autres éléments du résultat global attribuables

aux participations ne donnant pas le contrôle

6 555

4 386

Écarts de conversion attribuables aux participations ne donnant

pas le contrôle

(353)

(988)

RÉSULTAT GLOBAL DE L’EXERCICE

235 064

261 974

(en milliers d’euros)

Notes

2016

2015

Impôts sur écarts de conversion

3

(1 157)

Impôts sur variation de valeur des actifs financiers disponibles

à la vente

2 225

(2 223)

Impôts sur instruments financiers dérivés

157

136

Impôts sur écarts actuariels des régimes à prestations définies

1 549

(373)

IMPÔTS SUR GAINS ET PERTES COMPTABILISÉS EN AUTRES

ÉLÉMENTS DU RÉSULTAT GLOBAL

3 934

(3 617)

(1) En 2015, les écarts de conversion proviennent en grande majorité des filiales dont la comptabilité est tenue en US dollar. En 2016, les écarts de

conversion sont liés à la chute de la livre sterling.

(2) Comptabilisation en « autres éléments du résultat global » des variations de valeur des swaps de taux sur emprunts bancaires et des contrats

de couverture de change sur flux de trésorerie pour leur part efficace.

(3) En 2015, la revalorisation des titres Visa a généré un gain en autres éléments du résultat global. En 2016, ce gain est recyclé en résultat lors de la

cession des titres (voir Note 3 « Faits marquants »).

(4) À l’exception des gains et pertes actuariels sur réévaluation du passif net au titre des prestations définies, les autres éléments comptabilisés en

autres éléments du résultat global seront ultérieurement recyclés dans le compte de résultat consolidé.